Comment débuter le motocross en compétition ?

motocross en compétition

 

Le moto-cross est un sport exigeant, nécessitant précision, endurance, force physique, mental d’acier. Les coureurs de haut niveau suivent un programme d’entraînement très difficile, à tel point qu’ils sont au sommet de la pyramide des athlètes les plus en forme de la planète, aux côtés des pilotes de F1.

Il est paradoxalement plutôt simple de se mettre au moto-cross et d’attraper le virus jusqu’à faire du motocross un art de vivre.

Si vous voulez vous lancer dans le monde du motocross, voici les 7 étapes à suivre pour débuter le motocross en compétition

1. Faites du VTT

Le VTT est un excellent prélude au motocross. L’équilibre, la sensation avec le véhicule sur terrain accidenté et le comportement des pneus au sol sont similaires. Vous pouvez également éprouver le frisson du “vol” avec quelques petits sauts, puis passer aux itinéraires préparés pour le BMX et le VTT, dans lesquels vous pouvez perfectionner votre technique de sauts : la combinaison de la vitesse, du timing et de l’adrénaline, vous donnera une idée de ce que ressentent les pilotes MXGP.

De nombreux professionnels de motocross s’entraînent en VTT ou en BMX, ou s’en servent pour se défouler.

2. Achetez une moto et personnalisez-là

Idéalement, commencez par un 125 deux temps ou 250 quatre temps. Nous savons tous que l’actuel est de 4t, et que le 2t nécessite un peu moins d’entretien. Prenez la moto que vous préférez, à condition qu’elle ne soit pas trop vieille (4 ans maximum) et qu’elle ne demande pas trop d’entretien. Et n’oubliez pas qu’acheter une moto de motocross signifie investir dans un camion capable de rouler sur la route.

Pensez à la personnaliser afin d’être plus facilement reconnaissable sur le circuit, notamment lorsque vous commencerez à faire des compétitions. Sur Internet, vous pouvez facilement trouver un kit déco moto à votre goût. Vous n’aurez qu’à appliquer les autocollants pour avoir une belle moto !

3. Trouvez la piste la plus proche de votre domicile

IL devient difficile de trouver un endroit pour s’entraîner, avec l’entrée en vigueur ces dernières années d’une réglementation de plus en plus stricte sur la pollution sonore. Quiconque a la chance d’avoir suffisamment de terrain autour de sa maison peut même envisager de construire son propre circuit de motocross.

Les installations officielles restent la meilleure option, notamment parce qu’elles offrent généralement des pistes avec différents niveaux de difficulté, y compris des pistes pour débutants. Varier le terrain et les pistes fera de vous un pilote plus complet et vous donnera plus de satisfaction que d’être le roi de votre jardin.

4. Entraînez-vous dans un club avec un entraîneur personnel

Malheureusement, s’inscrire dans un club est souvent coûteux. Quoiqu’il en soit, vous avez besoin d’une personne expérimentée qui puisse vous servir de mentor.  Vous pouvez aussi apprendre en regardant la technique des autres pilotes, en vidéo ou sur le bord de la piste.

5. Trouvez votre club de motocross le plus proche et commencez à concourir

La compétition contribue à alimenter votre motivation. Chaque fédération organise des championnats à différents niveaux. Dans chaque ville / pays, il existe des clubs affiliés aux différentes fédérations de motocross. Abonnez-vous à l’un d’eux pour obtenir une licence (vous aurez besoin d’un simple examen médical).

6. Equipez-vous correctement

Il va sans dire qu’il est essentiel d’acheter un bon casque, avec une visière amovible pour avoir une bonne visibilité (pas seulement esthétique) mais ce n’est pas suffisant : des protections de motocross appropriées et des bottes solides sont le strict minimum. Vous devez également investir dans un bon équipement pour protéger votre torse et votre dos pour empêcher les pierres et les cailloux de vous frapper comme des balles. Une attelle pour le genou vous aidera à éviter les tensions dangereuses et douloureuses, tout comme un support protecteur pour la nuque est essentiel. Aussi talentueux que vous soyez, vous pouvez difficilement éviter les mauvaises chutes.

N’oubliez pas non plus d’investir dans des gants antidérapants. N’économisez pas sur l’équipement et les protections, ce serait vous mettre en danger.

7. Entraînez-vous sans cesse

Même si vous êtes amateur, le motocross vous mettra dans une incroyable variété de situations : s’entraîner constamment et s’habituer à la course dans toutes les conditions est un aspect essentiel pour progresser et se préparer aux prochaines courses. Si vous portez un cardiofréquencemètre, vous vous rendrez compte qu’une séance de 30 minutes sur une moto (durée minimale d’une course professionnelle) est pratiquement impossible à reproduire en salle de sport, car il y a des facteurs qui ne peuvent pas être répliqués sans la moto comme l’adrénaline. L’effort sur la moto est différent et beaucoup plus intense. La salle de gym est utile, surtout pour les professionnels, mais jamais que s’entraîner sur le terrain.

Plus vous vous entraînerez, plus vous en apprendrez. Si vous avez atteint le point 6 mais n’appliquez pas le point 7, vous aurez le costume, mais pas les attributs !