Sport : quels sont les avantages de l’entrainement en forêt ?

La salle de sport probablement la plus belle du monde n’est souvent qu’à quelques minutes de là. La forêt offre tout ce dont vous avez besoin pour un entraînement de force holistique et naturel. En effet, la question est quels sont les bienfaits d’entrainement foret et quels conseils pour le faire ?

Comment faire pour profiter les bienfaits d’entrainement foret ?

Après une journée de travail stressante, chacun veut faire quelque chose de bien pour lui-même. Souvent sous forme de sport, d’amusement et de détente. Un entrainement foret peut satisfaire tous ces besoins. Comme vous n’avez personnellement pas envie d’une salle de gym “moisie”, vous pouvez faire cet entraînement foret dans la nature . Le premier exercice, on le fais de manière assez intuitive. On reste là, on ferme les yeux et on inspire et expire consciemment et profondément plusieurs fois. Comme l’air sent différemment ici. Par rapport à l’air des villes, l’air des forêts ne contient qu’un dixième des particules de poussière. Après on va marcher, doucement. Le chemin de la forêt rebondit un peu comme un bon plancher basculant, mes pas sont légers. Les irrégularités naturelles de la course entraînent surtout mes groupes de muscles autour des chevilles, des jambes et du tronc, car je dois constamment garder mon équilibre. Les fortes pluies de ces derniers jours ont laissé de nombreuses flaques derrière elles, on doit donc sauter ou faire demi-tour sur ce parcours d’obstacles naturels.

Quels exercices ?

Pendant une séance d’entrainement foret, on peut faire plusieurs activités sportives. Et au bout d’une dizaine de minutes de courses, nos corps sont bien réchauffés et on s’arrête à une épaisse souche d’arbre. Maintenant, on fait des petites exercices tels que le pompe, l’abdominaux, etc. De cette façon, on renforce non seulement les muscles du bras avant, mais aussi les muscles des épaules et de la poitrine. Après une courte pause, on change la direction de regard. Par exercice, on laisse deux autres passages se succéder en alternance, puis on continue la course.

Sport dans la nature, avantages 

Faire un entraînement foret apporte beaucoup d’avantage. Quand on arrive au sommet de la colline, on est récompensé par une vue magnifique. À ce stade, on attarde un peu – mais on ajoute un autre exercice de force. Une pierre de taille moyenne renforcera notre flexions de genoux. Dans une position sûre, on fait attention à un dos droit et à des muscles du torse tendus. Mais tendez vos fesses et rentrez votre nombril et n’oubliez pas de respirer. On étend les bras longtemps en avant et on tient la pierre dans mes deux mains. Déjà dans la deuxième des trois passes avec 20 flexions de genoux chacune, je sens clairement les muscles de mes fesses.

Branches, pierres et troncs comme aides naturelles

Un arbre renversé marque notre prochain arrêt. On penche vers l’avant, le haut du corps bien au-dessus du tronc, on croise les bras derrière la tête, puis on soulève le haut du corps, en  tenant à nouveau fermement sur les deux pieds, pour le mettre en position horizontale. On fait particulièrement attention à ne pas trop étirer la colonne vertébrale. Après trois tours avec 15 répétitions, l’entraînement foret est terminé.

Épuisé mais heureux tout autour, je retourne à pied, très détendu, à mon vélo garé. Lors de  prochain tour de piste dans la forêt, on choisira un itinéraire différent et de nouveaux exercices de force sont donc préprogrammés.