Le KITESURF, sport de glisse par excellence !

Pour les amateurs de sports de glisse, le KITESURF peut être considéré comme un moyen efficace de s’adonner à leur passion. Depuis quelques années, il connaît un engouement croissant. Le kite enchante les riders de tout horizon, et de tout niveau. Au-delà des confins et des expériences hors du commun : le kitesurf constitue dorénavant une vraie référence sur le lieu des vacances.

L’origine

Avant de réserver un stage de kitesurf pour cet été, il faut penser sur son essence. On suppose généralement que le cerf-volant vient de Chine. L’histoire raconte que le premier chef Mo Di (468-376 avant J.-C.) a lancé le premier cerf-volant sur le mont Lu. Ce cerf-volant en bois était assez lourd et n’a volé qu’un jour. Mo Di a transmis ses connaissances à Lu Ban qui a amélioré la conception. Il utilisait du bambou et de la soie, ce qui rendait le cerf-volant plus léger et pouvait rester en l’air pendant trois jours. Ces cerfs-volants n’ont pas été conçus comme des jouets. Ils étaient utilisés à des fins militaires. C’est pour ça qu’ils étaient assez grands pour faire décoller les gens.
Vers la fin du 13e siècle, l’explorateur Marco Polo a emporté avec lui en Europe les histoires passionnantes des cerfs-volants. Cependant, ce n’est qu’au XVIe siècle que les cerfs-volants ont réellement volé en Europe. L’instituteur anglais George Pocock (1774 — 1843) a utilisé un cerf-volant de neuf mètres avec une chaise pour soulever sa fille Martha à 82 mètres dans les airs. George Pocock poursuit ses expériences et montre que ses cerfs-volants peuvent également propulser des véhicules. Il conseillait également aux marins d’utiliser des cerfs-volants, par exemple lorsqu’ils faisaient naufrage. En 1903, le pionnier Samuel Cody a traversé la Manche dans un bateau avec un cerf-volant.

De l’utilisation pratique aux sports de loisirs

Il a fallu un certain temps avant que les cerfs-volants ne soient utilisés pour s’amuser sur l’eau et prennent le nom de kitesurf. Ce que peu de gens savent, c’est que le Néerlandais Gijsbert Adrianus Panhuise a été le premier à déposer un brevet pour le kitesurf en 1977. Son brevet mentionne qu’il s’agit d’un « sportif aquatique debout sur une planche de surf avec une ceinture de trapèze à laquelle sont attachées les lignes d’un dispositif de prise au vent en forme de parachute ».

Un brevet plus important a été revendiqué par les frères français Bruno et Dominique Legaignoux. Ils ont créé un modèle de cerf-volant gonflable à la fin des années 70. Bien que ce ne soit pas le premier cerf-volant gonflable, les frères ont établi un brevet que de nombreuses entreprises ont utilisé pour développer leurs produits de sport de glisse. De l’autre côté du monde, des expériences sérieuses ont également été menées. C’est l’Hawaïen Cory Roeseler qui a été le premier à pratiquer ce sport. Sur des skis et avec des deltaplanes, il a réussi à maintenir l’altitude dès 1987.

La pratique du kitesurf continue son évolution, notamment au travers du tourisme sportif, entraînant le développement de nouveaux matériels.

Les tendances du kitesurf

Le KITESURF est très en vogue chez les Français. Les kitesurfeurs attendent avec impatience le beau temps pour se déchaîner sur l’eau. Il existe des tendances depuis quelques années :

Les cerfs-volants légers sont bien adaptés au kitesurf par vent léger, tournent plus vite, mieux adaptés au foiling. Toutes les grandes marques de cerfs-volants en ont déjà lancé un ou sont en phase bêta.

La nouvelle génération de harnais. Presque toutes les marques sont passées aux coquilles dures. Il est donc beaucoup plus léger, car il nécessite moins d’eau. Mais aussi beaucoup plus personnelle. Un bon ajustement est très important. Nous voyons également de plus en plus de curseurs permettant de déplacer votre point d’attache.

L’essor des kitesurfs de grand air. La popularité des sauts en hauteur comme le King of Air prend sa place à côté de la discipline bien connue du wakestyle.

L’énorme succès du kite foiling sonne les prochaines étapes en matière d’équipement.