Jeux japonais : comment s’amuse-t-on au pays du soleil levant ?

Le “jeu”, au Japon comme dans d’autres pays, est un concept ancien qui a toujours été à la base des premières formes de relations et d’interactions sociales. C’est souvent par le jeu qu’un pays parvient à condenser une partie de sa culture et à la transmettre au reste du monde.

Le jeu comme forme de culture

Le Japon ne fait pas exception à la règle et peut, au contraire, se targuer d’un grand nombre de jeux traditionnels ainsi que d’un grand nombre de jeux vidéo de haute qualité. Mais ce sont les premiers qui nous en disent plus sur l’histoire et les coutumes du pays du Soleil Levant, et c’est sur eux que nous porterons notre attention.

Découvrons donc quelques-uns des principaux jeux japonais, que nous avons pensé rassembler par commodité en quatre sections thématiques.

Japonais jeux de plein air

  • Hanetsuki

A propos des plus anciens jeux japonais pour filles, il faut sans aucun doute mentionner le Hanetsuki (également appelé “badminton japonais”), un jeu datant du 14e siècle et typique de la période du Nouvel An. Contrairement au badminton, vous ne jouez pas avec un filet, mais vous utilisez la même balle : le volant. Le volant est frappé avec des pagaies en bois spéciales et le but du jeu est de ne pas le laisser tomber le plus longtemps possible. Plus le volant reste longtemps en l’air, plus les participants ont de chance pour la nouvelle année, tandis que le malheureux qui le lâche aura les pieds peints à l’encre noire.

La composante traditionnelle qui réside dans ce jeu est si forte que les pagaies en bois, appelées hagoita, sont devenues au fil des ans de véritables ornements pour la fin de l’année. Ces jours-ci, nous trouverons des stands spéciaux près des principaux temples japonais qui vendront des hagoita décorées de toutes les façons : des dessins anciens du style Edo aux imprimés colorés de Hello Kitty.

  • Oni Gokko

Oni Gokko est joué chaque jour par des groupes d’enfants japonais partout où il y a un parc ou un espace ouvert. Les règles sont très simples : un des enfants devient l’Oni (le “démon”) et après avoir compté jusqu’à 10, il devra chercher et trouver les autres enfants. Celui qui est capturé devient l’Oni et commence un nouveau tour de jeu. Une sorte de cache-cache avec une “touche diabolique” à la japonaise!

  • Daruma

En outre, vous ne pouvez pas oublier “Daruma”, un jeu très similaire à notre “Une, deux, trois étoiles ! A Daruma, une rangée d’enfants devra s’aligner à quelques mètres d’un mur, en essayant de l’atteindre. Le Daruma, c’est-à-dire un enfant face au mur, se retourne et s’il voit quelqu’un bouger, il le rattrape. Le jeu se termine lorsque la Daruma capture tous les participants, ou au contraire lorsque tous les enfants parviennent à atteindre le mur.

Jeux japonais typiques des matsuri : festivals de ville

  • Kingyo Sukui

Les fans de mangas et d’anime auront sûrement vu quelques scènes où les protagonistes jouaient à ce jeu de matsuri traditionnel japonais. Dans le Kingyo Sukui, la “pêche aux poissons rouges”, on essaie d’attraper un ou plusieurs poissons rouges à l’intérieur d’un réservoir avec une pagaie en papier spéciale qui fond très rapidement au contact de l’eau. Inutile de dire que si vous parvenez à attraper un poisson rouge, vous pouvez le ramener chez vous !

  • Wanage

Aussi typique des festivals de ville, le Wanage est un lointain parent du “ring toss” toujours présent dans les parcs d’attractions d’antan. Il vous suffit de lancer une bague (vous avez trois à cinq possibilités) et de toucher le prix souhaité. Plus facile à dire qu’à faire, mais ne vous inquiétez pas, vous ne reviendrez pas les mains vides. Au Japon, si vous ne recevez pas de prix, vous recevrez la bague elle-même !

Japonais jeux de table

  • Shogi

Avec des jeux plus complexes maintenant, le Shogi est sans aucun doute l’un des jeux de société les plus célèbres du Japon. A première vue, cela peut rappeler les échecs car le but est d’immobiliser le roi adverse, mais au Shogi, l’échiquier est de 9×9 et les pièces ennemies conquises peuvent être remises en jeu sous votre contrôle. Les joueurs plus expérimentés devront alors anticiper les mouvements de l’adversaire avec plusieurs tours d’avance et élaborer des stratégies qui leur permettront de contrôler totalement le jeu. C’est donc un jeu très créatif et moins “mathématique” qu’il n’y paraît.

Le Shogi est, année après année, de plus en plus aimé même par les enfants japonais et est utilisé dans le système éducatif pour enseigner la créativité, la concentration et le respect des autres. Par conséquent, beaucoup de gens considèrent le Shogi comme le “jeu japonais” par excellence.

  • Go

“Go” est un jeu de société simple et en même temps très compliqué, célèbre au Japon, en Chine et en Corée et apprécié par des personnes de tous âges et de tous sexes. Il se joue sur une grille semblable à un échiquier de 19×19 avec des petits cailloux noirs et blancs. Contrairement aux jeux occidentaux tels que les dames ou les échecs, ces galets seront cependant placés sur les intersections entre les lignes du plateau et non à l’intérieur des cases.

Le but est d’entourer tous les galets de l’adversaire avec les leurs et de conquérir le plus d’espace possible sur le plan de jeu. Aussi simple que cela puisse paraître, les jeux de go donnent souvent lieu à des batailles stratégiques longues et complexes pour conquérir certaines positions sur le plateau. Ce passe-temps cérébral a connu ces dernières décennies un énorme succès, dont sont issues d’importantes publications de livres de tactiques de jeu et même des séries entières de manga et d’anime inspirés par le Go.

Salles de jeux japonaises

Il n’y a pas une ville au Japon qui soit trop petite (à l’exclusion des petits pays) pour ne pas avoir au moins une salle de jeux à l’intérieur. Même si vous ne voyagez pas avec des enfants, je vous suggère d’entrer dans l’une de ces installations pour constater par vous-même le sérieux et l’engagement que les Japonais, adultes et enfants (mais surtout adultes), mettent dans le jeu.

  • Wani Wani Panic

Dans un pays où l’on travaille dur et très sérieusement, quoi de mieux que de décharger un peu de tension dans l’arcade ? Wani Wani Panic est un jeu vidéo similaire à notre “Catch the Mole”, dans lequel vous frappez rapidement les mignons petits animaux qui sortent de leur trou. La différence est qu’ici, au lieu de taupes, vous avez des crocodiles à frapper en plein sur le nez !

  • Taiko no Tatsujin

Si rare en Occident que fréquent dans les salles d’arcade japonaises, le jeu vidéo Taiko no Tatsujin nous transforme en ces batteurs sauvages que nous avons toujours voulu devenir. Le jeu consiste en deux grands tambours à battre avec les baguettes appropriées, en suivant le rythme et les commandes qui apparaissent à l’écran. Les notes rouges indiquent un coup au centre des tambours, les notes bleues un coup aux extrémités et enfin les notes jaunes nécessitent une série de coups très rapides. Une sorte de “Guitar Hero” mais avec des baguettes et de la batterie.

  • Dance Dance Revolution

Collons au thème de la musique avec Dance Dance Revolution, le jeu d’arcade où vous dansez au rythme de la musique pop en suivant les commandes à l’écran. Que vous dansiez comme un vrai artiste ou que vous jouiez comme un débutant, vous êtes sûr de vous amuser avec ce jeu. Pour ceux qui pensent aussi qu’un jeu d’arcade ne peut pas être qualifié de “traditionnel”, Dance Dance Revolution est là pour dissiper ce mythe. Cela fait maintenant 20 ans que ce jeu passionnant domine les arcades japonaises (et pas seulement) avec ses chansons énergiques et son atmosphère de club underground spectaculaire.