Expédition Nemo : De quoi s’agit-il ?

Il y a des rêveurs dans le monde, des gens qui ont de grandes idées et des projets dans leur tête, avec un énorme potentiel pour faire de la planète un endroit meilleur. Nacho Dean est l’un d’eux. Il s’agit d’un grand aventurier qui ne se contente pas de rêver, mais s’efforce de transformer ces grands rêves en grandes réalités à tout prix pour faire la différence. La première grande aventure de Nacho Dean l’a amené à faire un tour du monde à pied, un voyage qui offre une multitude d’aventure. Pour continuer, il est en route pour un autre exploit du monde sans précédent : l’expédition Nemo qui consiste à unir les 5 continents en nageant.

Parcourir le monde à pied

Le premier grand défi de Nacho Dean l’a amené à parcourir plus de 33 000 kilomètres à pied pendant 3 ans, entre 2013 et 2016. Dans ce voyage, il a traversé 31 pays tout en vivant des situations extrêmes. Il a, par exemple, vécu à 50 degrés dans le désert australien et à -13 dans la cordillère des Andes. Dean, à travers ce grand voyage, a saisi l’occasion de sensibiliser et de faire réfléchir sur l’urgence de changer nos habitudes et nos modes de vie à tout prix qui, peu à peu, exploitent la planète au-delà de ses capacités. Sa proposition de réfléchir à ce que nous faisons de la planète Terre et à l’héritage que nous allons laisser aux prochaines générations a été profondément ressentie dans les pays qu’il a traversés et en Espagne, grâce à la couverture médiatique dont il a bénéficié durant tout le voyage.

Expédition NEMO, le nouveau défi de Nacho Dean

Nacho est un aventurier né, et est toujours à la recherche de nouveaux défis pour partager à tout prix son message avec le reste du monde. Peu après son retour de voyage à pied, les gens lui ont demandé « Et maintenant Nacho, qu’est-ce que tu vas faire ? Loin de penser à s’arrêter, il avait déjà de nouvelles aventures en têt, celui de relier les 5 continents du monde à la nage.

Le nouvel exploit de Nacho Dean s’appelle « Expédition NEMO » et, si le précédent était déjà épique, celui-ci ne convient qu’aux vrais super-héros. S’il ne suffisait pas d’unir le monde à pied, il va maintenant nager pour relier les cinq continents. Pour expliquer en détails, au cours de 5 étapes difficiles, belles et inspirantes, cette expédition Nemo consiste à traverser à la nage le détroit de Gibraltar, le détroit du Bosphore, le golfe d’Aqaba, le détroit de Béring et l’Indonésie – Papouasie-Nouvelle-Guinée. Au cours de ce grand projet, en plus de la réalisation de cet exploit physique titanesque, un documentaire sera réalisé. Dans celui-ci, les détails de l’état de l’écosystème marin de chacun de ces lieux seront documentés, étape par étape, afin de sensibiliser les gens à l’importance de prendre soin d’urgence du monde marin, notamment des mers et des océans.

Les 5 étapes de l’expédition Nemo

– Étape 1 : Juin

Le détroit de Gibraltar. Cette étape de 14,4 km marquera le début de l’expédition Nemo, reliant Oliveros (Espagne) à Punta Cires (Maroc). En raison du vent et des forts courants, ces 14 kilomètres peuvent devenir 20. Un grand défi pour commencer.

– Étape 2 : Juillet,

Le détroit du Bosphore. Cette étape de cinq kilomètres servira à relier l’Asie à l’Europe. Évitant un trafic maritime important, Nacho va nager du côté européen d’Istanbul vers le côté asiatique.

-Étape 3 : Août

Le détroit de Béring. Après avoir nagé plus de deux milles et demi, il reliera l’Asie à l’Amérique. Il s’étendra de Diomedes Major à Diomedes Minor, résistant à de forts courants et à des eaux glacées avec des températures oscillant autour de 3 degrés.

– Étape 4 : Septembre

La mer de Bismarck. La quatrième étape sera la plus longue et reliera les 25 kilomètres qui séparent Vanimo en Papouasie-Nouvelle-Guinée de Mabo en Indonésie. En chemin, il devra éviter les méduses, les requins et les sections de courants forts.

– Étape 5 : Octobr e

La dernière étape de l’expédition Nemo consistera en 20 kilomètres dans lesquels les forts courants et le haut niveau de salinité de l’eau seront les protagonistes. Elle ira de Taba (Égypte) à Aqaba (Jordanie).