Course à pied : gare à l’addiction et aux efforts excessifs !

Pourquoi tant de gens deviennent-ils accros à la course à pied ? Peut-être parce que la course à pied augmente le niveau d’endorphine et de sérotonine, les hormones qui rendent plus heureux. Et aussi parce qu’on vit dans une société qui pousse à être plus compétitifs, plus performants et à toujours poser de nouveaux défis. La société du « pas de limites » et du « si tu veux, tu peux ». Attention cependant : courir c’est important, mais il faut le faire avec la tête. Ne laissez pas cela devenir une obsession !

Cette obsession s’appelle la runnorexie

La course à pied est une excellente pratique pour rester en forme et mener une vie saine. En fait, c’est l’un des sports conseillés par les spécialistes en assurance à leurs clients.

Quand la perspective de ne pas aller courir vous rend cependant anxieux et que vous vous entrainez comme un professionnel ou que vous en voulez toujours plus, il faudra commencer à soupçonner que le sport est devenu une obsession.

Il ne s’agit pas de sur-formation, une chose qui peut arriver à n’importe qui, à l’approche d’une situation importante. Il s’agit plutôt de ceux qui courent parce qu’ils pensent en avoir besoin pour être bien, physiquement et mentalement.

Dans le cas des amateurs, on appelle cela la dépendance à la course à pied ou runnorexie.

Pour savoir si votre passion au jogging est une dépendance, posez-vous des questions comme :

La course à pied est-elle devenue une addiction ? Êtes-vous en colère si un jour vous ne pouvez pas vous entrainer ?

Votre pratique de la course à pied cause-t-elle des conflits familiaux ? Sacrifiez-vous certaines activités (aller travailler ou rencontrer des amis) en allant courir ?

Vous dit-on que vous ne parlez que de la course ? Vous continuez à courir même si vous êtes blessé ou si vous ne vous sentez pas bien ?

Si vous avez répondu oui à la plupart de ces questions, c’est que vous perdez en vue la place que la course devrait occuper dans votre vie, vous tombez dans la runnorexie.

Avantages de la pratique du « bon fonctionnement »

Le bon fonctionnement est la pratique contrôlée d’un sport. Vous avez différentes options à savoir 20 minutes par jour, une demi-heure tous les 3-4 jours par semaine, voire une heure 2-3 fois par semaine. Si on mesure en kilomètres : environ 30-40 km par semaine, c’est parfait.

Si vous optez pour ces habitudes, les avantages de la course à pied pour votre corps et votre esprit seront nombreux :

Renforcement du système locomoteur et des muscles

Augmentation de la capacité respiratoire, cardiaque et immunitaire

Réduction risques de maladies : hypercholestérolémie, l’hypertension artérielle ou le diabète de type 2, les accidents vasculaires cérébraux et certains types de cancer

Lutte contre l’obésité et le surpoids, perte de poids et de calories

Amélioration du sommeil, renforcement des os et prévention contre l’ostéoporose

Amélioration d’autres aspects de la vie : travail, sexe, appétit…

Souplesse et fermeté de la peau, moins de rides

Meilleure gestion du stress et de l’anxiété

Créativité et estime de soi

Le cœur s’adapte à l’exercice, devient plus efficace et fait baisser la pression artérielle . Les jambes, bras, dos et abdomen sont également tonifiés.

Risques d’une addiction à la course à pied

D’autre part, si vous ne vous fixez aucune limite et cherchez toujours plus, vous prenez beaucoup de risques.

Plusieurs désagréments peuvent arriver :

Blessures diverses : genou et articulations, colonne vertébrale, pieds ou tendons…

Oxydation et vieillissement en cas d’effort excessif continu et d’exposition intensive au soleil

Affaiblissement du système immunitaire, car le corps ne se repose pas suffisamment pour récupérer

Problèmes cardiovasculaires

Stress et anxiété : toutes les obsessions génèrent cet état

Si vous en voulez toujours plus, vous ne serez probablement jamais satisfait de ce que vous avez en ce moment, ce qui entraine une addiction et ensuite une obsession. Des difficultés à se reposer peuvent aussi apparaitre si vous effectuez des exercices quelques heures avant d’aller dormir. Le corps ne peut pas ralentir aussi vite et le métabolisme continue de fonctionner.

Courir avec la tête : pensez à votre assurance vie

C’est un autre facteur à prendre en compte pour pratiquer le sport en toute sécurité : avoir une bonne assurance vie qui vous protège en cas d’accident ou d’imprévu. L’idéal est d’opter pour une assurance qui vous couvre à la fois durant la course à pied et durant de nombreuses autres activités liées au sport et aux voyages.